C’était un secret de polichinelle, c’est désormais officiel: le préfet de région recommande « sans hésitation » l’annulation de toutes les festivités du carnaval de Dunkerque. Un nouveau coup dur pour des milliers de masquelours.

Après des semaines de faux suspense, le couperet est tombé. Dans un communiqué, la préfecture de région annonce que « le Préfet recommande sans hésitation aux organisateurs d’annuler toutes les festivités carnavalesques« .

Selon les autorités, « les conditions ne sont hélas pas réunies pour permettre l’organisation d’une quelconque festivité de carnaval, comme chacun sait totalement incompatible avec l’application des gestes barrières ».

Si le taux d’incidence entame une lente décrue dans la région, cela n’est pas suffisant pour permettre le maintien des bals et des bandes de carnaval. « Dans le Nord, la situation sanitaire est toujours préoccupante avec un taux d’incidence proche des 4000 cas pour 100 000 habitants. Ce taux avoisine les 3 600 sur le littoral dunkerquois. Aujourd’hui encore, des gens décèdent du Covid à Dunkerque » rappelle la préfecture.

En anticipation, la plupart des communes du Dunkerquois avaient d’ores et déjà annoncé qu’elles n’organiseraient pas de festivités sur leur territoire. En plus de ces annulations d’événements officiels, le Préfet « recommande également aux habitants de ne pas organiser chez eux ce type de festivités ». Autrement dit, si le représentant de l’Etat n’a pas le pouvoir d’intervenir dans le cadre privé pour interdire les chapelles, il les déconseille fortement.

« Conscient de l’effort demandé aux habitants, aux associations et aux collectivités, pour qui cette tradition historique permet de mettre en avant l’esprit festif du territoire, le préfet en appelle à la responsabilité de chacun pour maîtriser la propagation du virus ».


X
X