Trois classes sont menacées dans la commune, notamment une dans l’école Pasteur, en centre-ville. Les parents d’élèves se sont mobilisés ce lundi matin pour dire non à ces projets, ils étaient une petite cinquantaine pour une opération “école morte”. Pour l’instant, le rectorat n’a pas pris de décision définitive, mais si ces classes venaient à fermer, les classes restantes seraient surchargées. D’après les associations de parents d’élèves, des parents envisagent d’inscrire leurs enfants dans le privé à Coudekerque-Branche ou Grande-Synthe.

Le rectorat n’a pas encore tranché, mais 3 écoles de la commune risquent de perdre une classe. Un coup dur pour ces écoles, ces quartiers et plus généralement pour la commune. Reportage :

X
X