Forcément impacté par le débat sur la grande salle, Bertrand Ringot rappelle son attachement au BCM

Le serpent de mer d’une nouvelle salle de sport dans le Dunkerquois ressurgit depuis quelques jours. Le président de la région demande aux élus du Dunkerquois de se mettre d’accord avant de la financer. Le président de la communauté urbaine de Dunkerque assure attendre une réponse de la région sur des détails depuis plus d’un an. Cette salle doit servir à l’USDK et au BCM.

Bertrand Ringot veut garder le BCM à Gravelines. Le maire de la ville rappelle l’attachement de sa ville à son club de basket. Il souhaite faire évoluer un équipement qui emploie 80 personnes. Il a détaillé à Delta FM les plans qu’il a déjà établi pour agrandir l’antre maritime. Deux plans sont possibles, l’un à 800 places supplémentaires, et un autre qui pourrait faire passer Sportica à 5 000 places. Le premier projet coûterait 3 ou 4 millions d’euros, le deuxième un peu plus de dix millions.

Le BCM possède comme actionnaire principal la ville de Gravelines. Son maire, Bertrand Ringot, ne dit pas non à une nouvelle salle. Mais lui veut garder le BCM à Sportica. Le club et la ville ont besoin de faire évoluer cet outil. Il a déjà lancé des études, l’une à 800 places supplémentaires, que Gravelines pourrait assumer quasiment seul, et une autre à 2000, avec cette fois une aide de la région et de la CUD :

Un dossier qui de toute façon ne devrait pas aboutir sur ce mandat, les prochaines élections municipales, c’est en 2020.

X
X