Le Dunkerquois possède de nombreux sites SEVESO, des usines soumises à des normes de sécurité et qui sont sous surveillance… C’est pourquoi, après plusieurs incidents chez ArcelorMittal, l’usine dunkerquoise vient de présenter les résultats de ses expertises. Des résultats présentés publiquement ce mardi. Que doit-on en retenir ?

Entre août et novembre, on notera que 4 incidents se sont produits sur le site industriel dunkerquois. Aucun blessé n’est à déplorer, mais des dégâts plus ou moins importants ont eu lieu, et par deux fois le plan d’opération interne a été activé, avec l’intervention aussi des pompiers extérieurs à l’entreprise. Les riverains se souviennent peut-être de l’incendie mi-août dans une conduite du four n°3, les sirènes avaient retenti pendant un long moment. Autre incident analysé : la coulée de fonte fin août dans le haut fourneau n°4 qui avait entraîné un important panache de fumée rougeâtre. Et puis 2 accidents dans la cockerie en septembre et novembre : un incendie au niveau de câbles dans la zone batterie et puis l’explosion d’un dégoudronneur.

On retiendra qu’à chaque incident, des analyses sont menées sur l’impact environnemental et que selon l’organisme ATMO, il n’y a pas eu de pollution particulière. D’autres éléments sont encore à l’étude sur l’origine de ces accidents… notamment pour l’explosion du dégoudronneur. Une expertise européenne est même sollicitée, puisque pour l’instant, au vue du contexte, rien n’explique totalement les causes de l’explosion.

Les services de la DREAL, la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du territoire, ont à chaque fois été saisis. Et une inspection plus poussée a été menée dernièrement sur la cockerie, qui concentre 2 accidents en peu de temps. Il en ressort une mise en demeure, Arcelor va devoir améliorer la propreté dans cette zone où les amas de coke sont récurrents.

Enfin, pour les incidents de la fin d’été, des erreurs humaines et des manques d’informations pour les employés ont été relevés. Des situations rectifiées depuis.

X
X