André Decroix a laissé sur le carreau des dizaines de salariés et des centaines de clients. (© DeltaFM)

Ce mardi marque l’ouverture du très attendu procès d’André Decroix, ex-patron des sociétés DLB et ITB. Il est accusé d’avoir détourné l’argent de ses clients pour un préjudice estimé à près de 2 millions d’euros. L’affaire a éclaté fin 2017, lorsque l’entreprise est placée en liquidation judiciaire : “Dédé le Belge” était incapable d’honorer ses commandes, ni de rembourser les acomptes parfois exorbitants versés par ses clients. 300 personnes sont aujourd’hui parties civiles dans ce dossier.

Mélanie et son mari font partie des victimes, ils ont versé 5000 euros à la société ITB pour le sablage de leur façade.

 

Ce procès hors normes s’ouvre ce mardi au Kursaal de Dunkerque, pour permettre aux victimes d’y assister. La femme d’André Decroix et son ex-associé sont également sur le banc des prévenus. Début de l’audience à 9h, ouverture des portes au public à 8h30.


X
X