Une personne est morte ce matin sur l’A16, à hauteur des Moëres. Un motard s’est encastré dans un poids lourd. Poids-lourd qui était à l’arrêt à cause des bouchons provoqués par deux autres accidents survenus tôt ce matin.

Une scène complètement surréaliste

Tout a commencé à 5h40, à hauteur de Dunkerque, un accident sans gravité a blessé légèrement une personne (fracture du fémur).

Vingt minutes plus tard, un troisième véhicule vient percuter les premières voitures accidentées. Il s’agit d’une Audi, immatriculée en Grande-Bretagne, pris en chasse par la police belge. Elle aurait, selon nos informations, forcé un barrage à la frontière belge.

S’est engagé une course poursuite à 200km/h sur l’autoroute A16. La police belge a tiré des coups de feu. Le véhicule a alors terminé sa course folle à hauteur de Dunkerque.

A son bord, 4 personnes. Au moins une est grièvement blessée. Il s’agirait de ressortissants irakiens, soupçonnés d’être des passeurs. Ils ont été transportés par hélicoptère au CHU de Lille.

Désormais la question qui se pose, c’est de savoir si la police belge a tiré les coups de feu AVANT ou APRES la frontière.

Car les courses poursuites de la police étrangère sur le territoire français sont soumises à des règles strictes. Selon nos confrères de la Voix du Nord, de la drogue aurait été retrouvé dans la voiture des fuyards. Alors, est-ce-que le trafic de drogue fait partie des conditions pour lesquelles la police belge peut intervenir en France ?

Ecoutez Christine Noterdaem, porte-parole de la police de Mouscron :

Alors évidemment une enquête va devoir faire la lumière sur cette course poursuite et ces coups de feu.

Pour le procureur du Roi de la région de Mons Tournai en Belgique, Christian Henry, les policiers Belges n’ont pas le droit d’utiliser leur arme en France :

En attendant, conséquence collatérale : un motard est mort dans un troisième accident, causé par les bouchons à hauteur des Moëres.

La circulation a été rétabli vers 11h00.

X
X