Le 2 octobre 2010, un ULM s’écrasait dans un champ des Moëres, causant la mort de ses deux jeunes occupants. Le tribunal de Dunkerque jugeait le pilote d’un autre appareil, qui volait aux côtés de l’ULM au moment du drame. Cet ancien directeur de piscine est accusé de négligence, d’avoir fait preuve de trop d’assurance et surtout d’avoir effectué une mauvaise manœuvre ayant entrainé le drame. Le procureur de la République a requis 2 mois de prison avec sursis et 3 ans d’interdiction de vol pour homicide involontaire. Décision attendue le 10 février prochain.

5 ans après le drame, un pilote amateur comparaissait pour homicide involontaire. Ce belge de 76 ans, ancien directeur de piscine, comparaissait pour homicide involontaire. En octobre 2010, un ULM s’écrasait aux Moëres, causant la mort des deux jeunes occupants, dans des circonstances encore troubles. Reportage :

X
X