Plus de 6 000 poulets ont été retrouvés morts dans une exploitation agricole des Moëres. L’hécatombe a débuté samedi dans la ferme de Laurent Blondeel qui n’a jamais connu ça en plus de 30 ans de métier. Le site est désormais entouré d’un cordon sanitaire et les analyses sont en cours. On peut craindre un cas de grippe aviaire… Laurent Blondeel a déjà des certitudes. Pour lui, c’est la grippe aviaire, ou une vieille maladie du poulet baptisé la « Newcastle » . Il écarte toutes autres explications. Sa ferme, c’est une c’est une exploitation de 27 000 poulets industriels.

Depuis lundi, la ferme est entourée d’un cordon sanitaire et des analyses sont en cours pour connaitre la cause de cette hécatombe. Peut-être la grippe aviaire ? On ne sait pas, nous avons joint Laurent Blondeel hier soir par téléphone :

X
X