Le temps et l’oubli lui avaient creusé des rides profondes, la poudrière du marquis d’Asfeld est sortie de sa longue léthargie. Elle suit pour encore quelques mois une cure de jouvence pour s’inscrire dans le chemin de ronde des remparts de Gravelines. Elle livre ici quelques secrets par l’entremise de l’architecte en chef des monuments historiques, Monsieur Étienne Poncelet.

X
X