Une enquête menée par l’INSEE dresse le tableau de la démographie régionale. Avec 5 978 000 habitants, les Hauts-de-France demeurent la 3ème région la plus peuplée de France. Mais les naissances diminuent, et la mortalité augmente.

67 800 bébés sont nés dans les Hauts-de-France en 2018, soit près de 3000 de moins qu’en 2017. Dans le même temps, le nombre de décès (57 000 en 2018), continue d’augmenter (+ 1400 en un an). Point positif : la natalité reste supérieure à la mortalité (+ 10 800), mais l’INSEE indique que le solde naturel « s’essouffle ».

Moins d’enfant par femme…

Dans la région, le nombre d’enfant par femme s’établit à 1,86, en diminution par rapport à l’année précédente. Au niveau régional, c’est dans l’Aisne qu’il est le plus élevé avec 1,94 enfant par femme.

Autre résultat de l’enquête : les couples des Hauts-de-France n’attendent plus forcément de se passer la bague au doigt pour faire des bébés. En 2017, 64,3 % des naissances enregistrées dans les Hauts-de-France sont issues de couple non mariés, soit 5,6 points de plus que la moyenne française. Cette part ne cesse de progresser : elle n’était que de 36,4 % en 1993, période à laquelle le traditionnel parcours mariage – maison – bébé était semble-t-il encore dans les mœurs.

… et des mères plus jeunes

L’enquête menée par l’institut de sondage révèle également que les enfants nés de mère de moins de 25 ans représentent 22 % des naissances hors mariage dans la région, contre 15 % en France métropolitaine. Le fait de donner naissance en dehors du mariage est plus fréquent pour les mères de nationalité française (68 %) que pour celles de nationalité étrangère (28 %)

X
X