Les éleveurs de chevaux de la région sont inquiets… et en colère. Plusieurs animaux ont été agressés en France ces dernières semaines. Des mutilations complètement gratuites, commises par un ou plusieurs individus. La région n’est pas épargné : un cheval a été mutilé il y a quelques jours dans l’Audomarois. Delta FM est allée à la rencontre d’un éleveur de la région. Il avoue que la profession est fortement marquée par ces agressions. Sa plus grosse inquiétude est qu’un éleveur ne se fasse justice lui-même…

La psychose s’installe chez les propriétaires de chevaux. Maurice est éleveur dans la région, et chaque matin, il fait le tour de ses pâtures avec la boule au ventre :

Et si ces affaires ne sont pas rapidement résolues, Maurice a une crainte : qu’un éleveur se fasse justice lui-même :

Par ailleurs, sachez que le ministère de l’agriculture a mis en place un numéro d’écoute pour les propriétaires de chevaux, joignable de 9h à 17h du lundi au vendredi. Il s’agit du 0800 738 908.

X
X