Lylian Legrand conteste les faits qui lui sont reprochés. Lylian Legrand, c’est ce gendarme de 45 ans, dont le procès s’est ouvert aujourd’hui aux assises du Nord. Il comparaît pour le meurtre et la tentative de viol d’une étudiante audomaroise à Lille en 1995. Il a été confondu 17 ans après les faits par son ADN. L’accusé a contesté ce matin les faits qui lui sont reprochés. Différents experts vont être entendus à la barre… Les parents de la victime espèrent connaître enfin la vérité à l’issue du procès, plus de 20 ans après la mort de leur fille.

Après de longues années d’enquête et de questions restées sans réponses, les progrès de la science ont permis d’identifier un homme grâce à l’ADN retrouvé sur le corps de la victime. L’accusé, devenu gendarme et père de famille entre temps, doit s’expliquer depuis ce lundi matin, Karine Delplace :

L’avocat de l’accusé, Maître Dupond-Moretti, a évoqué les doutes autour de cet ADN, la scène de crime ayant pu être contaminée lors de la découverte du corps. Il a également parlé de la piste d’un psychopathe belge dont les crimes présentent des similitudes avec cette affaire… piste trop vite abandonnée selon l’avocat.

X
X