La Covid 19 n’aura pas eu raison de l’apprentissage. Malgré la crise économique, les artisans cherchent des apprentis. Mais cette année, ils ont d’ailleurs du mal à en trouver. Entre le confinement et l’absence de portes ouvertes de lycées ou de centres de formation, les jeunes n’ont pas fait autant de démarche que les années précédentes.

Malgré le contexte, on peut décrocher un contrat. L’apprentissage n’est pas mort. Laurent Rigaud, vice-président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat Hauts-de-France :

X
X