C’est avec colère et étonnement que l’ARDEVA, l’association qui vient aide aux malades de l’amiante, a découvert la disparition de l’antenne de la CARSAT à Villeneuve d’Ascq. Ce service était destiné aux démarches pour l’obtention de retraites anticipées pour les malades de l’amiante. Ils devront désormais se rendre à Paris pour leurs papiers et leurs questions, un véritable scandale et une volonté de décourager les malades pour l’association qui vient de sortir une pétition pour protester contre cette décision de l’assurance maladie.

Depuis plusieurs semaines, et sans en avertir personne, l’Assurance Maladie a décidé de fermer son antenne lilloise de la CARSAT et de tout centraliser à Paris. Les conséquences sont simples : en cas de problème, les malades doivent se rendre à la Capitale. Incompréhensible pour Jean-Pierre Decodts, de l’ARDEVA :

L’ARDEVA va prochainement créer une pétition. Plusieurs courriers ont été transmis à l’Assurance Maladie. Pour l’association, il s’agit là d’une volonté de décourager les malades de faire les démarches.

X