A la cour d’appel de Saint-Omer, le procureur de la République a requis 30 ans de prison avec une peine de sûreté de 20 ans à l’encontre de Lylian Legrand. Cet ancien gendarme comparait depuis une semaine pour le meurtre de Stéphanie Fauviaux, une étudiante audomaroise de 18 ans retrouvée morte dans son appartement à Lille. Un meurtre qui date de 1995. Lylian Legrand, interpellé 17 ans après les faits, a été condamné l’an dernier à 30 ans de prison. Il a fait appel, il nie les faits. Le verdict est attendu aujourd’hui en fin de matinée ou début d’après-midi.

Condamné à 30 ans de réclusion criminelle, Lylian Legrand a fait appel. Son deuxième procès se tient depuis une semaine à Saint-Omer, et le verdict est attendu en début d’après-midi. Hier, la parole était donnée au procureur pour ses réquisitions. Et dans ses propos, l’avocat général a été encore plus sévère qu’en première instance :

X
X