Condamné en 30 ans de prison en 1ère instance l’an dernier, Lylian Legrand est rejugé demain pour le meurtre de Stéphanie Fauviaux, 18 ans. La jeune étudiante audomaroise a été retrouvée sans vie dans son appartement de Lille en mai 1995. C’est 17 ans plus tard, après une identification ADN, que Lylian Legrand, devenu gendarme, sera arrêté. Au cours de l’enquête, il parle d’un accident, la tête de Stéphanie aurait cogné la baignoire pendant une relation sexuelle. Puis, il revient sur ses déclarations et nie toute implication. En octobre 2016, il est reconnu coupable et écope de la peine maximum. Il a fait appel. Son procès s’ouvre demain à la cour d’Assises de Saint-Omer. Il va durer une semaine.

La jeune Stéphanie Fauviaux, enterrée à Wizernes, commune où réside ses parents, a été retrouvé morte dans son appartement d’étudiante à Lille, c’était en mai 1995. C’est 17 ans plus tard que Lylian Legrand est arrêté et, 21 ans après les faits, qu’il est jugé. Il le sera à nouveau, cette fois à Saint-Omer. Rappel des faits :

X
X