30 ans de prison, c’est la peine à laquelle a été condamné ce vendredi Lylian Legrand. Ce gendarme de 45 ans a été reconnu coupable du meurtre de Stéphanie Fauviaux. Cette jeune fille originaire de Wizernes avait été retrouvée morte dans son appartement étudiant de Lille en 1995. L’ADN de Lylian Legrand avait été identifié sur le peignoir de la victime 17 ans après le drame. L’homme a avoué, puis s’est rétracté. Vendredi, il a affirmé une nouvelle fois qu’il était innocent. Il a 10 jours pour faire appel. Ce qui obligerait les proches de Stéphanie Fauviaux à subir un nouveau procès.

Après avoir avoué puis s’être rétracté, Lylian Legrand a répété en début d’après-midi qu’il était innocent. Une déclaration qui n’a donc pas convaincu les jurés… Cette condamnation met un terme à plus de 20 ans d’enquête. Un soulagement pour le père de Stéphanie, Francis Fauviaux :

Malgré les 30 années de prison prononcées à l’encontre de Lylian Legrand, la famille repart avec la déception de n’avoir obtenu ni explications, ni remords ou excuses. L’avocat de la partie civile, Maître Gildas Brochen :

X
X