Le directeur du CHD, Bruno Donius

Les hôpitaux de la région se mobilisent pour essayer de lutter contre leur pénurie de médecins. Nous parlons ici des hôpitaux de taille moyenne, pas celui de Lille bien évidemment, qui lui n’a pas ce genre de soucis. Mais ceux de Boulogne, Calais, Dunkerque, Saint-Omer. Ces 2 derniers par exemple devraient continuer leurs échanges de praticiens, sur la gastroentérologie par exemple. Le CHD souhaite aussi attirer d’avantage de jeunes médecins. 70% des jeunes médecins qui ont pris un poste d’assistant dans un hôpital de la région y restent ensuite. Exemple à Dunkerque, il y a deux ans, il n’y avait que qu’un pneumologue pour cinq postes. Ils sont trois aujourd’hui.

Depuis quelques mois, il y a un travail d’échanges entre les établissements de Dunkerque et de Saint-Omer sur la gastroentérologie. Et pour attirer de jeunes médecins, le directeur du CHD veut aussi développer leurs conditions d’accueil, leur donner des responsabilités. Bruno Donius :

X
X