90 pêcheurs boulonnais sont encore sans licence de pêche (image d'illustration)

Les discussions entre la France et le Royaume-Uni reprennent aujourd’hui dans l’épineux dossier des licences de pêche post-Brexit. Emmanuel Macron a finalement renoncé à mettre en application les sanctions prévues cette nuit pour donner une chance aux négociations. Une réunion est prévue jeudi à Paris, une réunion ministérielle à l’Elysée à laquelle est convié le secrétaire d’Etat britannique chargé du Brexit, David Frost. L’Etat français menace toujours d’interdire aux navires de pêche britanniques de débarquer leurs cargaisons en France et de renforcer les contrôles douaniers des camions alors que 90 pêcheurs boulonnais sont encore sans licence de pêche. 

X
X