Le confinement est une épreuve supplémentaire pour les victimes de violences familiales, violences conjugales en grande majorité. Ces dernières semaines et au niveau national, elles ont augmenté de 30 %. Un numéro de téléphone, le 3919, ou un SMS envoyé au 114, voilà comment alerter police ou gendarmerie quand on est victime ou témoin d’agression. Un dispositif d’alerte a été mis en place dans les pharmacies où les femmes battues peuvent demander de l’aide.

Le confinement fait des victimes car il a été enregistré ces dernières semaines et au niveau national une augmentation de 30% de signalements de violences familiales. Plus que jamais, il est important d’en parler et d’aider les victimes plus que jamais isolées. Franck Chacon, commandant de gendarmerie de la compagnie départementale de Dunkerque – Hoymille :

X
X