Des bouchons ont été constatés, ce lundi matin, sur les routes de la région. En cause : un mouvement des syndicats de transports au niveau national.

Les chauffeurs routiers, transporteurs de marchandises, ambulanciers et déménageurs se sont mobilisés pour défendre leur profession. Selon le syndicat Force Ouvrière, les indemnités de repas des chauffeurs routiers sont menacées, ainsi que le congé de fin d’activité qui permet aux conducteurs de partir à la retraite 5 ans avant l’âge légal.

Les transporteurs ont donc mis en place des barrages filtrants sur plusieurs points stratégiques de la région : au rond-point des oies, à l’entrée du port de Boulogne, ou bien encore au rond-point des parapluies, à Dunkerque. Objectif : défendre leurs conditions de travail et réclamer des augmentations de salaire.

Les détails avec José Zydower, secrétaire fédéral FO Transports

 

Des opérations escargots sont aussi à prévoir, notamment sur la RN225 et l’A25 en direction de Lille et jusqu’à Steenvoorde. C’est à partir de 14h ce lundi après-midi. Les routiers n’excluent pas de reconduire le mouvement si leurs revendications ne sont pas entendues.

X
X