La frontière intelligente, l’arme de l’Etat pour éviter à la région des Hauts de France de trinquer avec le Brexit. Vous le savez, le 1er janvier prochain, l’Union Européenne et le Royaume Uni auront acté leur divorce. Accord ou non, le rétablissement d’une vraie frontière pourrait causer d’importants bouchons sur les axes routiers et jouer sur la compétitivité des entreprises et des infrastructures portuaires des Hauts de France. C’est pourquoi un nouveau système permettant aux transports et aux sociétés de réaliser les formalités en amont est disponible. Rendez-vous sur douane.gouv.fr.

Les autorités misent depuis des mois sur une frontière dite « intelligente ». Le principe est simple : permettre aux entreprises et aux transporteurs d’anticiper leurs déplacements et de remplir en amont les formalités douanières. Michel Lalande, Préfet des Hauts de France :

Les entreprises sont sensibilisées depuis des mois, mais l’inquiétude subsiste notamment chez les TPE et PME. Toutes les infos sont à retrouver sur brexit.hautsdefrance.fr.

X
X