Entre 3 et 400 agents EDF rassemblés devant la centrale de Gravelines contre le projet Hercule. Ces agents de toute la région sont venus protester contre le nouveau projet de la direction du groupe. Son objectif : diviser la société en deux parties distinctes : la production qui resterait sous le giron de l’Etat, et de l’autre, la commercialisation et la distribution qui seraient privatisés. Pour l’intersyndicale, le risque de voir la facture augmenter est très conséquent.

Les agents l’assurent s’ils rejettent ce projet, c’est avant tout pour éviter une hausse de la facture pour les clients. Franck Redondo, élu CE pour Force Ouvrière :

A termes, de nombreux groupes pourraient entrer dans la danse pour distribuer l’électricité, avec un objectif, la rentabilité, au détriment du consommateur :

Un mouvement symbolique qui pourrait en appeler d’autres…

X
X