Avec le couvre-feu à 18h, impossible de continuer la vente à emporter le soir… Et si certains restaurants proposent des plats qui peuvent se réchauffer, ce n’est pas le cas des friteries, pour qui cette nouvelle mesure est un vrai coup dur. Elles sont nombreuses à s’être mises à la livraison à domicile. Mais dans les faits, les commandes ne sont pas nombreuses.

Le couvre-feu de 18h est un coup dur pour les friteries de la région. Les frites, ça ne se réchauffe pas et personne ne mange aussi tôt. Alors il faut trouver une nouvelle organisation. Reportage :

Le couvre-feu de 20h avait déjà bien réduit le service en concentrant les clients sur 1h – 1h30.

X
X