Depuis ce vendredi matin, le Royaume Uni ne fait plus partie de l’Union Européenne. Un changement de taille pour les services des ports de Boulogne, Calais et Dunkerque, ainsi que pour Eurotunnel. Des formalités administratives plus poussées sont mises en place par les services douaniers. Tout est anticipé depuis de longs mois pour garantir la fluidité du trafic et éviter les embouteillages monstres connus en fin d’année dernière. Ce vendredi, jour férié, il y a évidemment moins de trafic du côté des ports et du tunnel sous la Manche. 400 camions ont emprunté les navettes Eurotunnel entre minuit et 14h, et aucun problème n’a été relevé. Les chauffeurs routiers avaient pour beaucoup anticipé les formalités administratives. C’est ce qu’ont pu constater sur place le ministre des comptes publics Olivier Dussopt et le secrétaire d’Etat en charge des affaires européennes Clément Beaune. Les membres du gouvernement français ont visité les installations boulonnaises et calaisiennes. Ils ont aussi échangé avec les pêcheurs boulonnais à propos de l’accord trouvé sur l’exploitation des eaux britanniques.

X
X