La SNCF vient de promettre des centaines d'embauches pour cette année et l'année prochaine dans la Région.

Comment vont les relations entre la Région Hauts-de-France et la SNCF, bien mais peu largement mieux faire…

Les élus de la Région viennent d’annoncer que pour le troisième mois consécutif ils ne paieraient pas la SNCF pour l’exploitation du réseau TER dans les Hauts-de-France, conséquences des trop nombreux dysfonctionnements. Les deux entités se sont vues comme prévu ce mardi. Une réunion malgré tout constructive. 

Déjà, il y a de bonnes nouvelles, la hache de guerre n’est pas enterrée, mais le conflit s’est calmé. La SNCF promet une centaine d’embauches dans la Région pour cette année, 200 pour l’année prochaine, c’était le principal point de friction entre la société et la Région, car souvent les retards ou annulations de trains sont dû à un manque de personnel, un chauffeur absent à la dernière minute impossible à remplacer.

L’autre gros souci, c’est l’entretien du matériel, les fameuses ruptures de caténaires. Là aussi, de gros efforts sont réalisés. Sur le seul week-end du 8 janvier, plus de 90 rames ont été vérifiées. Et même si c’est de la communication ça veut dire que dans les plus hautes sphères de la SNCF on travaille sur ce dossier : le Président de l’entreprise et le Directeur national du réseau TER étaient à Lille en début de semaine.

La note pour la Région, c’est bien mais peu mieux faire. « Pour l’instant les résultats ne sont pas encore là mais j’ai bon espoir » note sur Twitter Franck Dhersin, vice-président de la Région chargé des transports.

 


X
X