Alors que la vague de cas de coronavirus est attendue la semaine prochaine dans les Hauts-de-France, l’heure est à la mobilisation. Plusieurs étudiants infirmiers et élèves aides-soignants ont déjà fait connaître leur volonté d’aider le personnel médical. Des mesures sont prises pour inciter les autres à les rejoindre.

Xavier Bertrand, président de Région, et Etienne Champion, directeur général de l’ARS, ont décidé de mettre en place un dispositif spécifique pour faciliter la mobilisation des étudiants infirmiers et élèves aides-soignants, en créant une plateforme et en annonçant une valorisation financière.

La plateforme, disponible à l’adresse renfort-covid.fr, est gérée par l’Agence Régionale de Santé et permet aux étudiants volontaires de venir en renfort des établissements de santé et médico-sociaux, pour y réaliser des vacations. Bien qu’en formation, les élèves infirmiers et aide-soignants apportent ainsi leur concours aux professionnels de santé des établissements et participent au soutien des patients. 

Afin de faciliter et reconnaître leur mobilisation, la Région, en accord avec l’ARS Hauts-de-France, a décidé de valoriser cette mobilisation exceptionnelle en indemnisant les stagiaires. Les étudiants infirmiers seront ainsi indemnisés à hauteur de 1 400 euros net par mois, contre 200 euros maximum habituellement. Les élèves aides- soignants percevront quant à eux 1 000 euros net par mois, alors qu’habituellement ils ne bénéficient d’aucune indemnité.

Les étudiants intéressés peuvent adresser un mail à accueil.hdf@hautsdefrance.fr. Ils seront recontactés individuellement pour connaître les modalités.

X
X