Le Brexit, c’est le retour des contrôles aux frontières et pour Gérald Darmanin, il faut se préparer au pire. Le ministre de l’action et des comptes publics était ce matin dans le Dunkerquois, précisément au car-ferry à Loon-Plage. Là, il a annoncé que 200 douaniers supplémentaires seront affectés aux ports de Calais et de Dunkerque. Des moyens humains nécessaires, mais le ministre insiste sur le besoin de simplifier les démarches douanières pour assurer la fluidité du trafic transmanche.

Si le retrait de la Grande Bretagne de l’Union Européenne est acté, les modalités de ce départ sont encore très floues. A 2 ans de l’échéance et du retour des frontières, le ministre envisage un Brexit dur :

Des comités de pilotage sont installés sur le littoral pour travailler sur le dossier du Brexit et les conséquences pour les ports et l’économie de la région. Gérald Darmanin s’est engagé à venir tous les 3 mois sur la Côte d’Opale pour faire des points de situation.

X
X