Pierre Paris, producteur à Offekerque, exporte une partie de sa production en Espagne

Les producteurs de pommes de terre dans l’incertitude face au COVID-19. Certains, notamment en Flandre, ont été durement touchés par la fermeture ou la baisse de fréquentation des restaurants et autres cantines scolaires. Les contrats signés avant la crise n’ont pas pu être honorés par certains industriels, et les agriculteurs se retrouvent avec des tonnes de pommes de terre sur les bras. Le Président de Région, Xavier Bertrand, a sollicité l’aide du ministre de l’agriculture pour épauler les producteurs de pommes de terre.

Les contrats signés avant la crise, n’ont pas pu être honorés par les industriels, ce qui laisse des agriculteurs avec des quantités énormes sur les bras. Le Président des Hauts de France, Xavier Bertrand, estimait à 450 000 tonnes le surplus pour les producteurs de la région. Pierre Paris, producteur et exportateur de pommes de terre à Offekerque :

Les producteurs flamands et belges sont les premiers impactés, puisqu’ils traitent essentiellement avec l’industrie. mais d’autres agriculteurs tirent leur épingle du jeu, avec des pommes de terre qui partent à l’étranger. Pierre Paris :

Xavier Bertrand a récemment sollicité le ministre de l’Agriculture pour aider les producteur impactés par la crise sanitaire.

X
X