Ce matin, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris a rendu son délibéré concernant les volets amiante de Normed et Jussieu. Elle a annulé les mises en examen de 9 anciens responsables nationaux du comité permanent amiante. Ils étaient poursuivis pour homicide et blessures involontaires. La justice a estimé qu’il était impossible de dater l’intoxication par l’amiante. Pour l’association régionale de défense des victimes, c’est bien sûr un coup de massue. Les victimes avaient beau s’y attendre, elles estiment  que c’est un “mépris de la justice”. L’Ardeva a déjà annoncé qu’elle allait se pourvoir en cassation. Son président, le Dunkerquois Pierre Pluta, affirme qu’il ne “lâchera pas”, qu’il fera tout pour avoir ce procès pénal de l’amiante et des responsables pour ces milliers de morts.

20 ans d’enquêtes et 20 ans d’espoir pour les victimes d’obtenir un jour un procès pénal… Un procès qui s’éloigne à nouveau :

X
X