Prudence notamment si vous avez prévu d'aller vous rafraîchir à la mer...

Alors qu’une vague de chaleur traverse actuellement notre région, les autorités invitent à la prudence et rappelle les comportements à adopter pour éviter les coups de chaud.

Le soleil était déjà présent depuis plusieurs jours dans la région. Mais depuis ce dimanche, le thermomètre dépasse facilement les 30°, et ça va continuer à grimper. Selon les prévisions de Météo France, on va compter jusqu’à 38° cette semaine, et même au-delà en température ressentie. Les autorités et l’agence régionale de santé appellent à la vigilance et livrent quelques conseils.

  • Pendant la journée, fermez volets, rideaux et fenêtres. Aérez la nuit.
  • Veillez à boire suffisamment d’eau (1,5L par jour)
  • En cas de malaise ou de troubles du comportement, appelez un médecin
  • Si vous connaissez des personnes âgées, souffrant de maladies chroniques ou isolées dans votre entourage, prenez de leurs nouvelles ou rendez leur visite régulièrement. Accompagnez-les dans un endroit frais.
  • Utilisez un ventilateur et/ou climatiseur si vous en disposez. Sinon, essayez, lorsque cela est possible, de vous rendre dans un endroit frais ou climatisé (grandes surfaces, cinémas… )
  • Ne sortez pas aux heures les plus chaudes (11h-21h)
  • Si vous devez sortir, portez un chapeau et des vêtements légers
  • Limitez vos activités physiques

Par ailleurs, les autorités invitent à la plus grande prudence si vous prévoyez d’aller à la plage: lors d’un pic de chaleur, la différence de température entre l’eau et l’air peut provoquer des malaises lorsqu’on se jette brusquement dans l’eau. Il est conseillé d’entrer progressivement dans l’eau.

Notez également que les activités nautiques ou de baignade dans les canaux et rivières sont interdites, sauf exception. Chaque année de nombreux accidents, souvent mortels, sont malheureusement à déplorer dans les canaux et rivières de France.

Enfin, le préfet rappelle que forcer les bornes à incendie pour se rafraîchir est dangereux et formellement interdit. La loi prévoit une peine de cinq ans de prison et une amende allant jusqu’à 75 000€.


X
X