Le célèbre avocat pénaliste a accepté d’être aux cotés de l’ARDEVA, l’association régionale des victimes de l’amiante. Avec l’aide d’Eric Dupond-Moretti, l’ARDEVA veut relancer la procédure pénale et « essayer de faire juger ceux qui, au plan national, sont les responsables de cette catastrophe sanitaire ».

L’amiante elle tue presque 3 000 personnes par an en France et cela fait 20 ans que l’ARDEVA se bat.

L’ARDEVA compte aujourd’hui 2 500 adhérents et depuis sa création, plus de 600 de ses membres sont morts à cause de l’amiante.

X
X