Certains profs n’ont pas surveillé le Bac de Philo. A l’appel de plusieurs syndicats, ils étaient en grève pour protester contre la réforme du Bac, mais aussi le fonctionnement de Parcoursup. Ils dénoncent une mise sous pression constante des lycées, qui commence dès la seconde. Ce mouvement n’a pas impacté l’épreuve, le Rectorat et les établissements ayant décidé de contacter des surveillants supplémentaires pour faire face à la grève.

Des professeurs n’ont pas répondu aux convocations pour surveiller l’épreuve de philo hier matin. En cause : la réforme du baccalauréat. Pour eux, l’examen perdra son caractère national, au détriment de certains élèves. Laurie Rohart, délégué SNES FSU :

Les profs réclament l’ouverture du dialogue avec le Ministère, sur cette réforme mais aussi sur le fonctionnement de Parcoursup. D’autres actions sont à venir. Gauvin Lecomte, délégué syndical et prof de philosophie :

X
X