On le sait, les étudiants constituent une frange de la population particulièrement affectée par la crise sanitaire. La région des Hauts-de-France va donc renforcer deux de ses dispositifs pour venir en aide aux étudiants. Ces dispositifs ont deux objectifs : répondre à la précarité des jeunes en permettant la création de nouveaux emplois étudiants et les accompagner pour faire face au mal-être suscité par la crise.
Pour commencer, près de 300 emplois “étudiants relais santé” supplémentaires seront créés. Dans le détail, il s’agit d’un dispositif déployé dans les universités de la région, pour informer les jeunes en matière de droits et de soins, les sensibiliser aux comportements à adopter et les prévenir des situations à risques. Une dotation régionale complémentaire sera donc allouée aux universités. Il existe déjà plus de 460 emplois, auxquels vont donc s’ajouter les 300, avec une mission bien spécifique : détecter les signaux de mal-être des étudiants spécifiques à la crise sanitaire actuelle.
Le second dispositif concerne de nouveaux contrats étudiants. La région va accorder une subvention supplémentaire, à destination des universités des Hauts de France et du CROUS de Lille. Près de 1.000 nouveaux contrats étudiants seront donc financés pour l’année scolaire en cours. Au total, on en comptera donc près de 2.700. La région propose de créer deux missions d’intérêt général supplémentaires : le renforcement des campagnes de tests Covid-19 et la lutte contre le décrochage scolaire.
Enfin l’aide à la restauration régionale est étendue à tous les étudiants qui en ont besoin. Sur identification du service social du CROUS, ils pourront bénéficier de repas gratuits et équilibrés dans les restaurants universitaires.

X
X