Afin d’appliquer au mieux les règles de distanciation sociale, plusieurs lycées du Nord et du Pas-de-Calais vont passer en effectif réduit dès la semaine prochaine.

En début de semaine, des photos publiées sur les réseaux sociaux montraient des lycéens agglutinés les uns sur les autres en attendant de pouvoir accéder au réfectoire. Les clichés, partagés des milliers de fois, montraient bien la difficulté de faire appliquer les mesures de distanciation dans un lycée de plus de 2000 élèves. Aujourd’hui, “les choses avancent” se réjouit Thierry Quétu, secrétaire régional du syndicat FSU dans les Hauts-de-France. 

En effet, plusieurs lycées ont envoyé une demande au rectorat pour passer en demi-classe dès la semaine prochaine. Concrètement, les lycéens n’auraient cours qu’une semaine sur deux, ce qui permettrait de réduire le nombre d’élèves et de faire respecter la distanciation sociale dans les classes et les couloirs.

Selon nos informations, le rectorat a validé la demande de plusieurs établissements, et d’autres devraient suivre. Une satisfaction pour Thierry Quétu :

Quels lycées concernés ?

Selon nos informations, plusieurs établissements auraient déjà validé le passage en effectif réduit. Le lycée Jean-Bart (Dunkerque) et le lycée Branly (Boulogne), mais également les lycées Coubertin et Berthelot (Calais) devraient l’appliquer dès la semaine prochaine. Les parents d’élèves seront bien évidemment avertis. C’est aussi quasiment fait pour le lycée Mariette (Boulogne), le plus gros établissement de la région, avec plus de 2000 élèves. Les enseignants du lycée Blaise Pascal (Longuenesse) ont également fait la demande. Une réunion est prévue ce soir avec la direction. 

Thierry Quétu prévient : “Les élèves qui resteront à la maison ne seront pas en vacances“. Malgré tout, vu le contexte, le syndicat FSU plaide pour un aménagement des programmes scolaires :

X
X