Pour soutenir les associations, sachez que vous pouvez devenir « réserviste civique ». Il s’agit de permettre à toute personne de donner de son temps et proposer son aide sous ce statut. Au total, il existe 8 missions proposées. Explications.

Six missions étaient déjà disponibles. On vous les rappelle : d’abord « aide alimentaire et aide d’urgence », « garde exceptionnelle d’enfants de soignants dans les écoles ou au sein des structures de l’aide sociale à l’enfance » désormais élargie aux enfants des personnes indispensables à la gestion de la crise sanitaire. Ensuite, il y a la mission « lien avec les personnes fragiles isolées », puis « solidarité de proximité », c’est-à-dire faire les courses pour les voisins les plus fragiles, soutien scolaire à distance et enfin la « fabrication et distribution d’équipements de protection grand public ».
Deux nouvelles missions ont été ajoutées. Dans la première, « soutien à la mobilisation sanitaire », il s’agit d’épauler l’action des personnels soignants en les soulageant de certaines tâches du quotidien qui ne nécessitent pas de compétences médico-sociales mais contribuent au maintien du lien social auprès des patients et des familles. Cette mission n’est accessible qu’aux personnes majeures de moins de 70 ans, en bonne santé. Et enfin, la seconde mission « soutien à la reprise des missions de service public », vous pouvez épauler des administrations dans le réalisation de certaines tâches ponctuellement : aider une mairie modeste, des écoles, des associations agissant dans le cadre de missions de services publiques.
Si vous intéressé, rendez-vous sur covid19.reserve-civique.gouv.fr.

Dans le Pas-de-Calais, depuis le 27 mai, 66 structures du département ont proposé 86 missions sur la plateforme. 1 500 volontaires ont proposés leur service et 411 ont été mises en relations avec une collectivité ou une association.

X
X