La Police aux Frontières multiplie les contrôles dans la région, avec de nouveaux moyens.

La Police aux Frontières a testé la semaine dernière un nouvel outil dans la région pour lutter plus efficacement contre les filières de passeurs de migrants. C’est un laboratoire d’analyses de documents. Il permet de détecter plus vite les faux papiers. Du nouveau matériel rendu obligatoire, les passeurs utilisent eux aussi de nouvelles technologies, ils ont de plus en plus de moyens. Selon plusieurs statistiques, le trafic d’êtres humains dans la région rapporte plus que le trafic de drogue.

La Police aux Frontières utilise depuis quelques mois un nouveau véhicule, un laboratoire d’analyses itinérant, pour détecter de plus en plus vite les faux papiers. Test grandeur nature la semaine dernière du côté de l’A16, près de Dunkerque :

0%
X
X