Des Policiers de partout dans la Région doivent apporter leur aide sur la Côte d'Opale face à la situation migratoire. (© SNSM Boulogne-sur-Mer, illustration)

Face à la crise migratoire, les Forces de l’Ordre, elles aussi, réclament de l’aide, une autre organisation.

C’est un triste bilan qui vient d’être fait par les autorités. En 2021, près de 30000 personnes ont tenté la traversée de la Manche pour aller en Angleterre. Rarement avec succès, et systématiquement au péril de leur vie, comme ce 24 novembre où 27 migrants ont perdu la vie dans le naufrage de leur bateau pneumatique.

Pour éviter ces départs, pour lutter aussi contre le trafic des passeurs, policiers et gendarmes sont sollicités. Ceux du Littoral donc, mais également d’autres de la Région. Actuellement des policiers de Saint-Omer et de Douai sont stationnés sur la Côte d’Opale. Une situation intenable dans cette période de sous-effectif. Alliance Police réclame des effectifs en plus. Récemment, dix collègues supplémentaires ont été annoncés au commissariat de Dunkerque, le syndicat en réclamait trente.

Arnaud Boutelier, secrétaire régional adjoint du syndicat Alliance Police pour les Hauts-de-France, dénoncent cette situation.

 

Des policiers sollicités pour ces missions pas comme les autres, souvent très difficiles, éviter la mort aux exilés.

 

X
X