Depuis lundi, les cours d’éducation physique et sportive doivent se faire en extérieur. Une nouvelle mesure annoncée jeudi dernier dans le cadre du protocole sanitaire appliqué dans les établissements scolaires. Aujourd’hui, les cours d’EPS doivent donc se tenir dehors. Une situation “quasi impossible” selon les profs d’EPS, compte tenu de la météo actuelle. S’ils ne peuvent pas faire d’activité en extérieur, ils doivent faire de la théorie dans les salles de classe. Après l’interdiction des sports en club, cette nouvelle mesure limite une fois de plus le sport pour les plus jeunes.

Depuis les vacances de la Toussaint, les cours d’EPS devaient se faire dans le respect des distanciations sociales, avec un certain nombre de pratiques interdites. Aujourd’hui, les cours doivent se dérouler dehors, en plein hiver. Loïc Daroussin est prof d’EPS au collège de Lumbres et syndiqué SNEP-FSU :

Alors que les jeunes ne peuvent plus faire de sport en club, ils sont désormais privés d’accès au gymnase. Résultat, les profs d’EPS imaginent déjà des activités en extérieur, comme de la rando lorsque la météo le permettra. Sinon, ils devront se rabattre dans une salle de classe, pour faire de la théorie :

Le syndicat SNEP-FSU a appelé à un rassemblement cet après-midi devant le rectorat. Et un mouvement de grève, prévu en amont, est organisé le 26 janvier pour dénoncer, entre autre, les conditions de travail, au sein de l’éducation nationale, en cette période de crise sanitaire.

X
X