Olivier Véran a visité le centre de vaccination temporaire de Boulogne, ce week-end (© Delta FM)

Avec 20 000 injections dans le Nord et le Pas-de-Calais sur la journée de samedi (les chiffres de dimanche ne sont pas encore connus), la vaccination contre la covid-19 a connu un important coup de boost, ce week-end, dans la région. Coup de comm’ du gouvernement ou véritable lancement de la campagne ? 

On est confiné, alors on nous donne des vaccins pour faire passer la pilule“. Cette phrase, entendue hier au centre de vaccination temporaire de Boulogne-sur-Mer, comporte sans doute un peu de vérité. Alors que les élus du territoire alertent sur le retard de la campagne de vaccination dans le Pas-de-Calais, il aura fallu attendre le premier week-end de confinement pour que le gouvernement envoie des doses supplémentaires vers le département, et plus largement vers les Hauts-de-France. Simple coïncidence ?

Sans entrer dans la polémique, beaucoup n’espèrent qu’une chose: que l’approvisionnement de doses qu’a connu la région ce week-end ne soit pas un événement, et que les vaccins continueront à arriver dans les prochaines semaines. “Ce n’est pas 2000 doses reçues ce week-end (sur le centre de vaccination temporaire de Boulogne, ndlr) qui vont nous permettre de compenser la réalité” a regretté le maire de Boulogne Frédéric Cuvillier. A ses côtés, le Préfet du département du Pas-de-Calais Louis Le Franc et le Président de région Xavier Bertrand ont aussi souligné le retard de la vaccination sur le territoire. Face à eux, le Ministre de la santé Olivier Véran a annoncé que la vaccination allait “s’amplifier” et les livraisons des laboratoires “augmenter progressivement“. 

Olivier Véran en visite à Boulogne pour défendre l’accélération de la vaccination. Reportage Delta FM

X
X