Faut-il limiter la présence des phoques sur la Côte d’Opale et en baie de Somme ? En tout cas plusieurs personnes se plaignent de leur présence, notamment des pêcheurs ou des kayakistes. Une étude est donc en cours pour compter le nombre de mammifères marins sur nos côtes. Des chercheurs étudient également leurs excréments pour savoir quels sont les poissons qu’ils mangent. Les résultats serviront aux politiques qui décideront s’il faut ou non mettre en place des mesures pour limiter le nombre de phoques sur notre littoral.

La première étape de l’étude est de compter les animaux. Et selon leur nombre, des décisions seront prises. C’est ce que nous explique Thierry Ruellet, directeur du groupe d’études des milieux littoraux :

Parmi les personnes qui se plaignent des phoques, il y a notamment les pêcheurs… Certains affirment que les animaux leur volent des zones de pêche et des poissons. Ce qui n’est pas tout est vrai :

X
X