Si la jungle de Calais est démantelée, il n’y a pas besoin de construire un mur de 4 mètres de haut sur la rocade portuaire ! Voilà la position, ferme, du Président de la région. Xavier Bertrand était vendredi à Calais pour y rencontrer des élus britanniques. Il souhaite, avec eux, faire des propositions pour revoir les accords du Touquet. Xavier Bertrand veut une plus grande sévérité de la justice, en France ET en Angleterre, vis-à-vis des passeurs et des no-borders.

Pour lutter contre les intrusions de migrants, un mur végétalisé de 4m de haut a été annoncé il y a quelques mois. Les travaux de terrassement ont même débuté mais vendredi, le Président de la région, Xavier Bertrand, a dit “stop” et ce, quelques jours après l’annonce du démantèlement de la jungle. Xavier Bertrand :

Xavier Bertrand a rencontré vendredi des élus britanniques avec qui il souhaite faire des propositions pour revoir les accords du Touquet Le Président des Hauts de France prône une même sévérité des 2 côtés de la Manche :

X
X