A Calais, le migrant interpellé a finalement reconnu le viol sur une Calaisienne de 36 ans. Après avoir nié les faits dans un premier temps, l’homme de nationalité érythréenne a avoué : c’est bien lui qui a menacé avec un couteau une femme qui rentrait du travail, lundi soir… femme qu’il a ensuite violé dans un bosquet près de la plage de Calais. Après ces aveux, l’homme devrait être mis en examen dans la journée pour viol aggravé. Il encourt 20 ans de prison.

X
X