Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur la prise en charge de migrants sur la Côte d’Opale, des faits ayant possiblement entrainé le drame. Les faits remontent au 2 septembre dernier, alors que les autorités doivent faire face à 41 tentatives de traversées de la Manche. Une femme enceinte a perdu son bébé après avoir été hospitalisée à Calais. Elle faisait partie d’un groupe de 18 irakiens que les gendarmes avaient contrôlés au petit matin à Oye Plage… Les forces de l’ordre affirment que la femme n’a alors pas demandé d’aide particulière… ce qu’elle a fait plus tard lors d’un autre contrôle. Mais c’était déjà trop tard. L’IGPN, la police de police, a été saisie après un dépôt de plainte. 

X
X