Le CROSS Gris-Nez est en première ligne pour assurer déclencher les secours en Manche et Mer du Nord

La Préfecture Maritime a dressé le bilan de l’activité estivale sur la Côte d’Opale, aux côtés des sauveteurs de la SNSM. Des secouristes très sollicités. Comme l’an dernier, les interventions se sont multipliées avec plus de 700 opérations sur la façade maritime de la Manche et de la mer du Nord entre mai et septembre, majoritairement pour des pannes de bateaux de plaisance, de voilier ou des personnes isolées par la marée. 

L’un des acteurs importants, c’est le Cross Gris Nez qui gère un secteur allant de la frontière belge à Etretat. Son directeur, Marc Bonnafous.

 

Les secours sont majoritairement intervenus pour des pannes de bateaux de plaisance à moteur, de voilier en difficulté pour d’isolement de promeneurs par la marée. Des incidents qui pourraient pourtant être facilement évités. Le Préfet Maritime, Philippe Dutrieux.

 

Sur la Côte d’Opale, 5 personnes ont perdu la vie entre Mai et Septembre, dont 3 qui s’adonnaient à des loisirs nautiques.

X
X