Le procès doit durer trois jours

Un jeune calaisien d’une vingtaine d’années est jugé à partir de ce lundi à la Cour d’assises du Nord. En février 2018, il avait tiré sur un groupe de quatre jeunes, près de la gare de Dunkerque. Il en avait blessé deux, dont un gravement au dos. Un banal accrochage en voiture serait à l’origine de cet accès de violence. L’enquête avait permis d’interpeller le suspect. A son domicile, plusieurs armes à feu avaient été retrouvées. L’accusé a fini par avouer être à l’origine des coups de feu mais nie toujours l’intention de tuer. Son procès doit durer trois jours. Il encourt 30 ans de réclusion criminelle.

 


X
X