Le vice-amiral d'escadre Pascal Ausseur (© Delta FM)

L’an dernier, la sécurité maritime a fait près de 600 interventions au large de nos côtes. La moitié étant assurée par la SNSM. Eviter des collisions, aider un navire en panne et plus souvent aider des marins en difficultés, des plaisanciers, des véliplanchistes… sans oublier les imprudents qui, pendant les grandes marées, se retrouvent encerclés par les eaux. Selon le préfet maritime, une catastrophe est évitée chaque mois en Manche-Mer du Nord, l’un des détroits le plus fréquenté au monde avec le passage de 600 navires au quotidien.

Le détroit de la Manche et de la Mer du Nord est le plus fréquenté au monde, et c’est une zone très accidentogène. Le préfet maritime est venu le rappeler à Dunkerque il y a quelques jours. Le vice-amiral Pascal Ausseur qui nous confie que chaque mois une catastrophe est évitée :

L’an dernier, au large de nos côtes, de Dunkerque à la baie de Somme, il y a eu 600 interventions en mer, dont 50% assurées par la SNSM. C’est un appel au civisme que lance le préfet maritime :

X
X