Y aura-t-il toujours des sauveteurs en mer sur la Côte d’Opale dans les années à venir ? En tout cas, il faudra que l’Etat mette les moyens. Réunis en assemblée ce week-end, les sauveteurs de la SNSM ont fait part de leurs inquiétudes. 40 canots de sauvetage sont à changer dans les 10 années à venir. Mais l’association manque d’argent. Elle lance donc un appel au gouvernement pour que l’Etat finance 25% de son budget. La SNSM souhaiterait également que les plaisanciers fassent plus de dons. Les plaisanciers qui représentent 80% des personnes sauvées par les bénévoles.

Il y a 50 ans, la France finançait à hauteur de 46% les actions de la SNSM. Aujourd’hui, l’aide apportée n’est plus que de 14%. Conséquence : l’association n’a plus assez d’argent pour renouveler ses bateaux. Son inquiétude, c’est donc de ne plus pouvoir assurer les sauvetages en mer dans quelques années :

X
X