Hervé Derache, directeur de la police aux frontières du Pas-de-Calais depuis le 9 septembre, sait la tâche qui l'attend (© Delta FM)

A Calais, les forces de l’ordre se préparent pour le démantèlement de la Jungle. Certains effectifs ont d’ores et déjà été renforcés. C’est le cas de la police aux frontières, basée à Coquelles. Des renforts doivent encore arriver, quand la date du démantèlement sera connue. Les consignes sont claires : interpeller tous ceux qui s’opposeront à la destruction du camp, que ce soit des migrants ou des militants associatifs. En attendant, la PAF se concentre sur la traque des passeurs : 19 filières ont déjà été démantelées cette année, contre 11 l’année dernière.

François Hollande et le gouvernement ont annoncé que la Jungle serait détruite dans un avenir « très proche ». Depuis, policiers et gendarmes sont sur le qui-vive : ils attendent les instructions de l’Etat :

En attendant, la police aux frontières se concentre sur la lutte contre les réseaux de passeurs :


X
X