photo d'illustration

Après le dramatique naufrage dans la Manche qui a coûté la vie à 27 migrants, une information judiciaire vient d’être ouverte pour homicides involontaires, blessures involontaires, mise en danger de la vie d’autrui, aide à l’entrée et au séjour d’un étranger en France, en bande organisée. Une enquête confiée à des juges d’instruction de Paris. Il faudra faire la lumière sur les conditions du naufrage… et notamment les appels passés aux secours. Pour l’instant aucune arrestation de passeur en lien avec le drame n’a eu lieu.
Par ailleurs, suite à ce drame, l’association d’aide aux migrants Utopia 56 a annoncé qu’elle allait déposer plainte pour “mise en danger de la vie d’autrui” contre le préfet maritime de la Manche et de la Mer du Nord, et contre les autorités britanniques qui se seraient renvoyés la balle après les appels de détresse de migrants… ce qui aurait ralenti l’intervention des secours.
Je vous rappelle que les réfugiés, 33 selon les témoignages des rescapés, seraient partis de Loon-Plage en fin de nuit, sur un canot qui s’est progressivement dégonflé. 27 corps ont été retrouvés et deux rescapés secourus.
Par ailleurs, de nombreuses opérations de sauvetage en mer encore ce week-end… 14 réfugiés ont été secourus dimanche au large de Calais, 27 entre Gravelines et Dunkerque et 16 au niveau de Berck. Tous sont sains et saufs. Samedi soir, 24 personnes ont été sauvées de la noyade par la SNSM devant la station de Malo-les-Bains.

X
X